Découverte de l’Ouzbékistan à travers les photos et les impressions de Nathalie *

Richesse des arts, de la culture et des sciences sont des mots associés à l’Ouzbékistan depuis des siècles. Sa position sur la route de la soie entre l’Europe et la Chine, évoque les grandes caravanes chargées de soieries, d’épices… mais aussi les échanges de savoirs entre les cultures du monde…  Ces atouts ont permis le développement de villes légendaires.

Dans ce pays laïc  et très stable, les habitants font preuve d’hospitalité et d’une grande générosité… Une culture bienveillante, originale, loin de nos repères habituels.

Lisez ce qu’à aimé Nathalie, de l’équipe TDS, lors de sa mission en Ouzbékistan.

4TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé remonter les allées de la grande nécropole de Sha-i-Zinda à Samarkand avec ses beaux mausolées aux façades bleues turquoise où les Ouzbeks viennent en pèlerinage dans une ambiance solennelle. J’ai aimé me perdre dans un cimetière plus modeste où les portraits des morts sont affichés en grand sur les tombes, formant une grande et surprenante mosaïque de visages.


 

5TDSVoyage_Ouzbekistan
J’ai aimé Khiva et sa forteresse de terre abritant 51 superbes monuments, ainsi que des maisons, toujours habitées, avec les enfants qui jouent au foot dans des décors exceptionnels. Les jeunes mariés viennent à la queue leu leu s’y faire photographier.


 

3TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé m’attarder sur les détails des coupoles calligraphiées d’or, les mosaïques, les assemblages ingénieux de briques en guise de décors, le bois finement ouvragé des colonnes. L’UNESCO a décrit Samarkand, Khiva et Boukhara comme « des chefs d’œuvre de la créativité culturelle » en les inscrivant au patrimoine mondial de l’humanité.


2TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé l’hospitalité des Ouzbeks, leurs invitations à entrer chez eux, leur facilité à intégrer les étrangers à leurs joyeuses fêtes familiales qui réunissent toutes les générations autour de grandes tables bien fournies.
J’ai aimé participer aux danses d’allures orientales.


 

1TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé que les anciens me racontent la vie au temps des sovkhozes, la seconde guerre mondiale vue du front russe. J’ai aimé leurs saluts la main sur le cœur quand ils m’accueillaient sur leurs parties de dominos quotidiennes assis sur les takhtans, sortes de grands lits en bois installés sur les places, devant les maisons.


 

8TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé déjeuner à l’ombre des treilles chargées de raisin, mettre les cerises en bocal, décortiquer et déguster les délicieux noyaux d’abricots séchés, les amandes, les noix... Fruits et légumes abondent dans les vallées fertiles et font le bonheur des yeux au bazar où se pressent les habitants.


 

9TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé les grandes maisons familiales qui vivent en autosuffisance de leur potager et petit élevage mais également la grande solidarité entre voisins et habitants dans les villages. Je me suis interrogée sur les puissantes traditions claniques qui régissent la vie quotidienne des Ouzbeks.


7TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé baratter avec les femmes de la maison, apprendre à cuisiner le plov, aller à l’épicerie du village, cueillir les fruits du verger, accompagner les jeunes bergers dans les collines. J’ai aimé retrouver le plaisir simple de la vie à la campagne.


 

6TDSVoyage_Ouzbekistan
J’ai aimé manger les nons, les pains ronds, tout chauds sortis du four sur lesquels chaque famille imprime son décor. J’ai aimé le plov, le plat traditionnel, cuisiné différemment en fonction des régions.
J’ai aimé porter des toasts à la vodka en l’honneur des mes hôtes.


 

12TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé que tous les savoir-faire associés aux monuments, aux traditions, à l’histoire perdurent encore aujourd’hui à travers les artisans : sculpteurs sur bois, potiers, céramistes, brodeuses, miniaturistes, tisseurs, orfèvres…


 

10TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé ce pays où se côtoient un mode de vie à l’occidentale dans les villes et un mode de vie traditionnel dans les campagnes. Où les fichus colorés et les longues robes traditionnelles bariolées ne s’opposent pas aux jupes courtes et hauts talons des villes.


 

11TDSVoyage_Ouzbekistan

J’ai aimé voyager sur les traces des grands explorateurs et des grands conquérants, sentir à tous les coins de rue la force de l’histoire dans cette région longtemps restée isolée. J’ai aimé découvrir Tashkent, la capitale, à l’allure très soviétique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s